mercredi 23 juillet 2014

Jeune fille en fleur







Ta peau aime


Tu m'es fleur
De ta bouche
Tu m'as, rose, 
De baisers
Tu m'es train,
Rapidement,
Tu lis peu,
Je me dresse,
Dans le pieu,
Te-car-est-ce,
Nez à nez,
Mot ne dit,
Tu t'étang,
Noyée dans,
Tes pensées,
Que j'admire,
Ton col chic,
Dans les prés,
Ta peau lisse,
Giroflée,
Et ton thym,
Enneigé, 
Tu m'es tant,
Sur le lit,
Là, de la
Rivière, 
Chevelure,
De rires vierges,
De reves d'hier,
Les gens si anes,
Bleuets blancs,
Et rouges coquelicots,
Deux vignes,
Ce que je veux dire,
Ce n'est pas vain.
Ton ame, 
Belle plante,
Je ne veux pas,
Que tu lavande.
Or, qui des lecteurs,

Te verront telle que tu es ?

Charles Danet



(Photographie et poème de mon fiancé)

mardi 22 juillet 2014

Conseils de mode grande taille - ou pas -




            S'habiller lorsque l'on est dodue comme moi serait une chose difficile, paraîtrait-il ? 

Je ne cesse d'entendre à tout bouts de champs des foules de soi-disant conseils censés nous aider à - non pas mettre en valeur nos formes - mais généralement à les dissimuler dans le but de nous amincir. Façon plus qu'explicite de nous faire comprendre qu'il est temps de bouger nos fesses et de songer à entrer dans la norme esthétique. Or, je suis personnellement convaincue que cela n'est pas la bonne approche à adopter. Je ne cesse et ne cesserai de le répéter : l'essentiel est d'apprendre à apprécier son corps tel qu'il est.
            Alors dans ce but, il est bien entendu nécessaire de trouver les habits qui nous iront le mieux selon notre corps et notre style vestimentaire, et je ne nie pas l'existence de règles essentielles à respecter afin de ne pas commettre de fautes de goût ; mais pour le reste, je ne tolère pas que l'on me dise quoi porter ou non. Car c'est bien ce caractère d'ordre qui me sort par les yeux. L'idée que l'on puisse dire "tu as telle silhouette alors pour toi c'est ça, mais surtout pas ceci" n'a aucun sens. Il y a autant d'individus que de nuances, de goûts et de silhouettes différentes alors pourquoi chercher à tout prix à uniformiser ? 
C'est dans ce but que j'ai décidé de prendre le contre-pied des règles traditionnelles que l'on "impose" aux femmes rondes en tentant de démontrer leur absurdité. 


1. Être Bras et jambes nues 
 Parce que nos gros membres plein de graisse, personne ne veut les voir !


2. Porter des rayures horizontales

Car elles sont censées grossir.


3. Porter des habits moulants

Toujours les même raisons, les courbes, il ne faut pas les mettre en valeur ! Surtout pas !


4. Porter des motifs

Mieux vaut privilégier la sobriété, paraît-il. Lorsque l'on a un physique hors norme, mieux vaut ne pas se faire remarquer. Tant pis pour le style.


5. Porter des robes courtes

Cachez-moi ces jambonneaux que je ne saurais voir !


6. Privilégiez le noir

Car le noir a la propriété d'amincir, alors les couleurs, hors de ma vue !



7. À bas les décolletés !

Vous l'aurez compris, quand on est en surpoids (selon la norme) on se cache !

8. Non aux bustiers

Au delà du bonnet C. Vraiment ?


9. Porter des sous-vêtements gainants

Cela a beau être un tue l'amour complet, l'essentiel est d'amincir sa silhouette. La jolie lingerie coquette ou sexy, il faut y renoncer ! De toute façon, à quoi bon songer à être belle déshabillée ? L'important étant de ne pas heurter le regard des passants lorsque l'on se promène dans la rue, alors les formes, on les bâillonne dans d'inconfortables et laids sous-vêtements ! 



Conclusion : Faites-vous plaisir, portez ce que vous aimez et ce que vous voulez !!



Ces soi-disantes règles, je ne les ai bien entendu pas inventées. Voici un exemple de règles tirées du livre  « Guide pratique du relooking, spécial rondes » de Cristina Cordula. (Editions Larousse, mars 2012, 192 pages.)

            1) Repérez les matières qui mettent vos formes en valeur quand on est pulpeuse !
La règle d’or quand on est ronde, c’est de choisir des tissus fluides pour les robes et les hauts afin de ne pas souligner le ventre. Conservez les matières moulantes pour vos pantalons et vos jeans. Préférez les pantalons composés d’élasthanne : plus confortables et plus flatteurs, ils galbent vos formes.
Le jersey est la matière à privilégier pour vos robes et vos hauts qui vont tomber parfaitement en masquant les poignées d’amour.
  
           2)  N’ayez plus peur de porter un jean !
Évitez par exemple de porter des jeans slim si vous avez lesgenoux ronds car ils accentuent cette caractéristique. Sachez également que les jeans taille basse ne sont pas du tout seyants pour les ventres rebondis. À l’inverse, le jeans « bootcut » c’est à dire légèrement évasés vers le bas sont parfaits pour dissimuler les mollets un peu forts. Choisissez-le droit et brut car les pantalons de couleurs foncées sont idéals pour désépaissir la jambe.
          3) Privilégiez la couleur pour vos hauts et jouez la carte de la sobriété pour vos bas.
La couleur et le blanc doivent se porter là où on veut attirer le regard. Côté jupes et pantalons, les couleurs sombres restent une valeur sûre. Pour casser le « total look noir » certes élégant mais sombre, on ose les chaussures originales comme les escarpins rouges. Attention à ne pas choisir des couleurs trop «  flashy » qui augmentent le volume. Les touches de couleurs peuvent aussi être apportées par les accessoires (imprimés python ou léopard, couleurs pop), c’est ce qui va vous donner une touche de gaieté et d’originalité.
          4) On ne choisit pas n’importe quelles chaussures !
Quand on est ronde, on peut porter des bottines avec des pantalons, mais ce n’est pas flatteur de les porter avec des jupes. Préférez dans ce cas les bottes qui amincissent les jambes. N’oubliez pas que les chaussures à talons (de préférence épais pour le côté confortable et à bouts ronds) sont idéales pour élancer la silhouette et révéler sa féminité ! Pensez aussi aux compensées qui séduisent souvent les femmes qui n’ont pas l’habitude de porter des talons hauts ! On évite donc les ballerines et autres baskets qui tassent la silhouette ainsi que les brides autour de la cheville épaississent la jambe.
          5) Dites non aux imprimés !
C’est la tendance fashion du moment ? Oui mais mieux vaut éviter les imprimés. Quand on est ronde, le ton sur ton qu’il soit clair ou foncé est préférable car les imprimés épaississent et tassent n’importe quelle silhouette. Bon à savoir : le collant opaque amincit les jambes.
        6) Supprimez tous les volumes et toutes les matières inutiles !
Froufrous, superpositions de vêtements ou plissés alourdissent la silhouette. Les manches moulantes sont également à bannir car elles accentuent la rondeur des bras, tandis que les manches longues, trois-quarts ou retroussées cachent les bras un peu forts.
        7) Craquez pour les accessoires colorés et en version maxi !
Les sacs oversize conviennent parfaitement aux rondes (les petits sacs ont tendance à déséquilibrer l’allure), mais ils doivent être gardés à la main. Portés en bandoulière sur l’épaule, ils épaississent la silhouette. De grandes boucles d’oreilles mettent en valeur le port de tête et vont permettre d’attirer l’attention sur le visage. Un sautoir long va vous apporter une touche harmonieuse et féminine si vous avez un petit cou.
Si vous avez la taille marquée, n’hésitez pas à la mettre en valeur avec une ceinture !  
  
        8) Adoptez le vêtement incontournable : la veste
La veste qu’il vaut faut, c’est la cintrée ! Une pièce indispensable dans votre garde-robe car elle féminise la silhouette en soulignant la taille. Portez-la ouverte pour ne pas marquer trop vos formes. Lorsque la veste est droite et longue, elle a l’avantage de masquer la culotte de cheval. Une veste structurée et épaulée équilibre la carrure.
        9) Choisissez vos robes et vos jupes en fonction de leurs formes !
Quand on a des hanches généreuses, l’idéal c’est la robe ou la jupe de forme évasée ou trapèze. Ces formes sont parfaites pour atténuer la largeur des hanches. La robe monochrome à la coupe droite et en matière fluide allonge et amincit la silhouette.
       10) Adaptez votre décolleté au volume de votre poitrine !
Les petites poitrines peuvent se permettre d’arborer un décolleté en « V » ou version maxi. Si vous avez une poitrine forte, les cols ronds ou carrés vous conviendront parfaitement. À retenir : proscrire tout ce qui est moulant en haut quand on a une poitrine généreuse.

Libre à vous de les respecter ou non !

dimanche 20 juillet 2014

Oui au féminisme "girly" !




 


              Ce dessin est une réponse directe à ceux qui pensent / pourraient penser naïvement (pour ne pas dire bêtement) que mon style vestimentaire "girly" et ma coquetterie naturelle décrédibilisent mes opinions au sujet du féminisme. Non, je ne vois pas sous quel prétexte les deux seraient incompatibles ! 


                         Avant propos :   
           Parmi les causes qui valent la peine de bouger mon gros popotin dodu, il va sans dire que le féminisme est en première place, mais avant de ne passer de façon un peu "préjugée" pour une grande gueule de pacotille, une féministe puérile de la dernière heure, ou toute autre réjouissance du genre, je tiens à exposer mes opinions concernant la façon dont j'envisage le Féminisme. Cette définition subjective n'est bien entendu pas LA définition par excellence de cette pensée qui n'en a pour ainsi dire pas d'officielle et bien définie. Contrairement à ce que l'on a souvent pu me dire, non se revendiquer féministe ne signifie pas être une puérile adepte du "girl power", pensée quelque peu contradictoire avec le féminisme car comme tout le monde devrait le savoir (mais de toute évidence, ce n'est pas gagné), le féminisme ne prône pas la supériorité féminine, mais l'égalité pure et simple entre les sexes. 


              Il est temps de redonner à ce mouvement ses lettres de noblesses, de le dépoussiérer de l'image vieillotte et austère que certains semblent lui prêter. Car le féminisme semble malheureusement prendre de nos jours une connotation très péjorative, voire pire, certaines filles semblent même penser que cela est dépassé, que l'on en a plus besoin aujourd'hui... Cela m'attriste quelque peu, surtout au vu des dernières actualités et de la banalisation de la misogynie dont je suis personnellement victime. Les féministes ne sont pas d'intolérantes castratrices frustrées qui "voudraient se comporter comme des hommes" (quelle horreur cette phrase m'irise les poils !). Et encore moins le cliché répandu de la fille qui se revendique un peu naïvement féministe sans rien y connaître par prétexte qu'elle décide de ne plus s'épiler ou se maquiller... Et autres réjouissances du genre qui m'amènent en toute simplicité à dresser une micro-liste des bases du féminisme que j'approuve :  


                         Féminisme et féminité :   
  • Non, une féministe n'est pas une fille qui a un problème avec la gente masculine. De même qu'une féministe n'est pas une femme qui veut se comporter "comme un homme", mais une femme qui a simplement envie d'agir sans se soucier de savoir si son comportement, look ou façon d'être est considéré comme plutôt "féminine" ou "masculine" par les conservateurs. 
  • Non, si je porte une jupe, robe, décolleté, maquillage, cela ne signifie en aucun cas que je suis un produit de la société de consommation, inspirée par les rituels de séduction classiques. Par déduction, cela ne signifie pas non plus que je suis ouverte à toutes sortes d'avances, y compris les moins courtoises. Je me prépare de façon coquette avant tout pour moi. Moi et moi seule. De façon purement égoïste car me voir apprêtée me fait du bien au moral. Et libre à chacun de se faire du bien de la même façon ou l'inverse.
  • Oui, je pense que le caractère féminin ou masculin n'est pas défini par le sexe à la naissance, mais plutôt par des critères tels que la culture (milieu de vie ou personnelle) qui définissent au fur et à mesure la personnalité et les préférences de chaque être humain. En d'autres termes, la féminité n'est pas exclusivement réservée au sexe féminin, idem pour la "virilité" et les hommes. Chaque être humain est composé de ces deux caractères qui, je le répète, ne découlent pas du sexe auquel on appartient.
  • Non, je ne pense pas le fait de m'épiler les jambes et de porter des robes soit anti-féministe, je pense au contraire que chaque femme doit être libre de faire ce que bon lui semble de ses poils, un point c'est tout. Je m'épile et ne porte que des robes pour des raisons qui n'appartiennent qu'à moi, parce que j'aime ça, non pas parce que je me sens obligée de le faire.

***

             En conclusion, je me définirais (et cela je ne peux et ne veux pas le cacher) comme une jeune femme qui aime les choses que notre société a traditionnellement attribué à un univers féminin (les couleurs douces, la coquetterie, les robes...), et alors ? Adhérer aux opinions féministe et avoir une apparence féminine - dans le sens usuel du terme - ne sont pas deux choses antinomiques. Cela me parait pourtant être quelque chose d'évident, mais contre toute attente ça ne semble pas l'être pour tout le monde. Aussi, j'espère que ma petite démonstration prouvera à ceux qui peuvent penser "arrête meuf, ça se voit que t'as pas féministe, t'es un pur cliché féminin" que l'habit ne fait pas le moine, et jusqu'à preuve du contraire, chaque être humain a le droit de se looker comme bon lui semble !